AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite d'une trouble-fête avec un livre (PV Ellen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maëlys Elstrat
.: Assidu :.

avatar

Féminin
Messages : 154
Points : 2714
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 30
Age rp : 18
Race : Humain
Profession : Aventurière dans l'âme
Quartier : Avhon

MessageSujet: Visite d'une trouble-fête avec un livre (PV Ellen)   Mer 12 Jan - 17:49

Cela faisait une heure que Maëlys était réveillée, mais elle n’avait pas encore bougé de son lit. Son esprit voyageait dans les souvenirs du dernier conte d’un recueil qu’elle avait finit de lire hier soir. Il était sujet d’une quête d’un chevalier pour trouver une pierre légendaire pour assurer le royaume de ne plus subir d’épidémies. Une lecture forte intéressante, reprenant malgré tout les bases typiques des histoires de chevalier. Mais ce n’était pas grave, elle adorait tellement ça qu’elle ne s’en lassait pas le moins du monde. Une bonne odeur de pain chaud vint chatouiller ses narines et peu après, la cuisinière toqua à sa porte, annonçant qu’elle apportait le petit déjeuner. Une bonne raison pour se décider à se lever, puis, elle devait rapporter le livre à Ellen. Oui, elle s’était permis de demander si elle pouvait emprunter des livres de sa bibliothèque. La jeune blonde avait déjà lu tous ceux pouvant l’intéresser de celle de son père. Elle remercia la femme d’âge mûr posant sur une table de sa chambre un plateau, et s’extirpa de sous les draps, pour aller manger. S’ensuivit une rapide toilette, à l’aide d’une petite bassine d’eau. Au moment de s’habiller, Maëlys repoussa toutes les robes que son père lui avait acheté et elle prit un pantalon marron et une tunique beige, d’allure simple mais faite en lin. Au moins, ça s’était une tenue confortable et qui ne nécessitait pas l’aide d’une tierce personne pour ne pas perdre du temps et se perdre dans les couches de tissus. Elle serra au maximum le laçage du pantalon, et mit une ceinture pour donner une impression de moins grand avec la tunique qui était une taille trop grande. Elle se regarda dans la glace, disciplina plus ou moins ses cheveux avec une brosse et une minute après, elle était en train de sautiller sur place en mettant des bottes marrons en cuir. Elle attrapa sa cape en velours noir, et l’enfila en même temps qu’elle dévala les escaliers. Elle héla la gouvernante pour lui dire de ne pas l’attendre pour une heure précise.

Maëlys n’avait pas oublié de prendre au passage bien sûr le livre d’Ellen, et elle plissa son nez quand elle se retrouva sous la pluie. Tout d’abord pluie fine, elle se contenta de mettre ses bras et le recueil à l’abri sous sa cape et elle avança d’un bon pas sans porter la moindre attention aux autres passants. Elle aurait pu y aller à cheval, mais elle préférait marcher, se bouger un peu plus physiquement. Le ciel était couvert, et les rues paraissaient bien grises, davantage dans un lieu où les bonnes mœurs et le protocole dictaient les pas de chacun. Faire un tour dans la basse ville serait certainement plus joyeux en quelque sorte. Peut-être qu’elle persuaderait Ellen de venir y faire un tour avec elle… Mais elle était de toute façon de bonne humeur, rabattant sur son visage sa capuche, maintenant qu’il tombait des cordes. Elle eut un rire quand un enfant l’interpella avec un « monsieur » et lui demanda si elle n’avait pas vu son père, un nom connu aussi dans la Cour. Et la perplexité du garçon quand elle lui répondit en prenant la voix la plus grave possible l’amusa grandement. Elle lui signala qu’elle avait vu quelqu’un qui connaissait bien son père et qu’il était peut-être avec lui. Elle lui chuchota ensuite que c’était mademoiselle et non monsieur, mais que les deux appellations lui plaisaient. L’enfant la fixa comme s’il avait une apparition devant lui, à espérer plutôt divine que démoniaque, il n’avait pas l’air trop touché par l’influence de la Cour pour ne pas s’outrer de sa remarque.

Maëlys reprit son chemin, tournant dans une rue aux belles maisons rivalisant les unes avec les autres. Un léger soupir d’agacement sortit d’entre ses lèvres pour disparaître dès qu’elle remarqua alors deux Pourpres sûrement en patrouille. Mais voilà un peu d’amusement. Dansant plus qu’elle ne marchait, la jeune Elstrat se mit à chantonner sufisamment fort pour être entendu par la petite patrouille.

"Il était un petit homme, Royette Guillerette. Il était un petit homme, avec rien dans le pantalon, avec rien dans le pantalon !"

La blonde, consciente du regard des deux Pourpres, fit un tour sur elle-même gracieux, leur fit signe de la main, avant de continuer sa route. Elle avait de la chance que les deux Pourpres devinent son statut pour ne pas être interpellée sur le champ. Et puis, ce n’était qu’une chanson en l’air. Aussi, si la chance devait être donnée à tout le monde avec la même quantité, la sienne serait déjà dilapidée depuis longtemps... Et pourtant, c'était vraiment à croire qu'un ange veillait sur elle pour qu'elle ne subisse aucune mauvaise retombée de ses actions. Elle put ainsi arriver jusqu’au manoir Desenae, sans encombre, et elle regarda tout d’abord vers les fenêtres si elle y voyait la silhouette d’Ellen. Elle frappa à la porte, et cria joyeusement.

"Ellen je suis là !"

Et ce avant que quelqu’un ne vienne lui ouvrir. Si c’était un des serviteurs de la maison, elle demanda donc à voir Ellen et qu’elle venait lui rendre un livre, pensant juste au dernier moment à signaler qui elle était. Peut-être à cause d’un regard soupçonneux. Elle rabaissa aussi sa capuche, rien que de pouvoir totalement le visage de l’autre mettait souvent plus en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Desenae
.: Fondatrice :.

avatar

Féminin
Messages : 287
Points : 3158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 26
Age rp : 27 ans
Race : Hybride
Rôle : Deuxième conseillère d'Aaron et Seconde de Duncan
Profession : Rentière
Quartier : Avhon

MessageSujet: Re: Visite d'une trouble-fête avec un livre (PV Ellen)   Mer 19 Jan - 14:58

    Ellen était tranquillement assise dans le salon du premier étage, et regardait fixement en direction de la fenêtre depuis une bonne dizaine de minutes maintenant. De toute évidence, elle avait depuis longtemps perdu le fil du roman ouvert sur ses genoux et rien ne semblait pouvoir la sortir de sa rêverie.
    Elle finit tout de même par se lever, et se dirigea lentement vers la fenêtre, sa robe d'intérieur bleu pâle suivant ses mouvements alors qu'elle se postait devant les carreaux.

    Cette histoire de menaces l'avait bien secouée, elle devait l'avouer. Elle avait reçu la lettre cinq jours plus tôt et depuis, elle ne faisait plus qu'y penser.
    Prévenir le roi? Ce serait pure folie! Elle finirait sous garde constante ou confiner au palais, au choix. Et aucun des deux ne lui plaisait plus que ça!
    Prévenir Duncan? A part l'inquiéter, elle ne voyait pas trop ce qu'ils y gagneraient.
    Non, Sveinn Grimsson était le seul à pouvoir l'aider, dans l'immédiat. Il fallait qu'elle règle cette histoire elle-même, à sa manière.

    Observant toujours par la fenêtre, Ellen reconnut soudain une silhouette qui s'approchait de sa demeure et un fin sourire vint étirer ses lèvres. Un peu d'animation… C'était ce bon vieux Victor qui allait être content!

    La jeune Elstrat frappa alors à la porte et s'annonça, pendant qu'Ellen était toujours en haut.
    Elle savait son domestique au rez-de-chaussée et elle le laissa accueillir leur invitée, tandis qu'elle descendait les escaliers de bois.

    Victor n'était pas spécialement bavard, ni vraiment très sympathique… Mais il faisait très bien son travail et était dévoué à la famille Desenae.
    Il fit donc entrer la demoiselle avec ses manières habituelles: poliment, mais sèchement.
    Ellen attendait quant à elle Maëlys au pied des escaliers et la salua joyeusement:

    "Bonjour Maëlys! Mais… Tu n'aurais pas dû venir par un temps pareil, te voila trempée! Débarrasses-toi!"

    Oui, Ellen avait vite fait de mettre de côté ses soucis pour accueillir sa jeune amie. Pas question de paraître troublée… Et pendant que Victor s'occupait de la cape de Maëlys, la jeune femme passa la tête par la porte de la cuisine et donna quelques instructions. Elle revint alors dans le hall et invita la jeune Elstrat à la suivre à l'étage.
    "Montons! Il fait plus chaud au premier."
    Elle emmena donc la jeune fille dans le salon qu'elle avait quitté quelques minutes plus tôt et se rassit dans son fauteuil.

    "Alors, comment vas-tu? Ca fait un moment que nous ne nous sommes pas vues? Que racontes-tu?"


_________________



Dernière édition par Ellen Desenae le Sam 26 Fév - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-ys.forumactif.com
Maëlys Elstrat
.: Assidu :.

avatar

Féminin
Messages : 154
Points : 2714
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 30
Age rp : 18
Race : Humain
Profession : Aventurière dans l'âme
Quartier : Avhon

MessageSujet: Re: Visite d'une trouble-fête avec un livre (PV Ellen)   Dim 6 Fév - 17:36

Maëlys se retrouva devant un domestique, ce qui n’était guère étonnant après tout. Elle le salua rapidement avant de demander à voir Ellen. Et à la tête de l’homme, elle sentit qu’il serait bien d’ajouter en plus une raison, expliquant alors qu’elle ramenait un livre. Elle entra tout sourire et s’ébroua un peu, envoyant quelques gouttes au passage à Victor. La blonde appréciait de se sentir dans un endroit sec et quand elle releva la tête vers l’escalier d’où provenait la voix d’Ellen, son sourire se fit encore plus radieux. Elle ne se fit pas prier pour se débarrasser de sa cape plus que trempée en la confiant au domestique, elle repoussa ses cheveux derrière ses épaules et tapota gentiment sur l’épaule de Victor.

"Vous êtes si protocolaire ! Pas besoin de tout ça, je ne vais pas hurler pour un sourire."

Maëlys avait adopté un ton malicieux, avant de laisser enfin tranquille le domestique et s’élancer d’un pas bondissant jusqu’à Ellen qui était revenue de la porte de la cuisine, ayant eut apparemment des choses à demander. Mais elle n’avait pas écouté de ce qu’il en était évidemment. Elle hocha de la tête à la proposition de monter, emboitant alors le pas à son amie.

"Tu n’as pas à t’en faire pour la pluie, je suis de nature solide, et ce n’est pas ça qui va me faire du mal !"

La jeune Elstrat regarda autour d’elle durant le chemin jusqu’au salon, s’attardant quelques secondes par instant sur une décoration retenant son attention. Mais il n’y avait rien pour pouvoir l’arrêter totalement. Si Ellen avait une belle collection d’épées, là, par contre, Maëlys serait à la limite de se jeter littéralement dessus. Une fois entrées dans le salon, elle déposa sur la table la plus proche le livre qu’elle ramenait et elle n’attendit pas d’invitation pour s’asseoir tranquillement sur un autre fauteuil, sans la moindre tenue féminine. Elle passa à nouveau une main dans ses cheveux avant de répondre gaiement à Ellen.

"Je vais très bien ! Et je sais que je me suis un peu moins montrée ces derniers temps à la cour. Disons que je me passais bien de voir certaines têtes, tu devines bien de qui je parle. J’ai été absorbée par le livre que tu m’as prêté aussi."

Maëlys montra d’un geste de la main le dit livre. Elle avait également restreint le nombre de ses sorties, à rester dans sa chambre à avancer dans sa lecture. C’était bien pour cela qu’elle n’allait pas se forcer à rester cloîtrée à cause d’une petite pluie de rien du tout… C’était étrange comment il suffisait de peu pour que les gens se stoppent et s’imposent des limites. Mais à la réaction qu’avait eut son amie, elle était presque sûre qu’elle ne voudrait pas venir avec elle au final.

"Mais avant de se raconter les dernières petites nouvelles, tu vas bien toi aussi ? Avec ton rôle de conseillère, tu n’as pas trop d’ennui ?"

La jeune Elstrat pencha un peu la tête, avec une pointe d’inquiétude dans son expression. La politique, elle n’y connaissait pas énormément de choses, mais elle savait tout de même qu’elle était la place d’Ellen et que ça ne devait pas être facile. A sa place, elle savait déjà qu’elle se mettrait toujours en conflit avec le roi et que du coup, elle ne resterait pas bien longtemps conseillère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Desenae
.: Fondatrice :.

avatar

Féminin
Messages : 287
Points : 3158
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 26
Age rp : 27 ans
Race : Hybride
Rôle : Deuxième conseillère d'Aaron et Seconde de Duncan
Profession : Rentière
Quartier : Avhon

MessageSujet: Re: Visite d'une trouble-fête avec un livre (PV Ellen)   Sam 26 Fév - 16:04

    Ellen jeta un œil au livre en suivant le geste de Maëlys et se rappela vaguement l'avoir prêté à sa jeune amie. A quelle occasion et quand, elle n'en avait plus la moindre idée…

    "Il t'a plu au moins…?"

    Parfaitement au courant des intérêts de la demoiselle, elle se souvenait avoir tout de suite pensé à elle en lisant cet ouvrage. Pour le coup, elle espérait ne pas s'être trompée.
    Avec un petit sourire entendu à la mention d'une certaine personne, elle croisa les jambes et, bien évidemment, elle se cogna assez violemment le pied dans une table basse qui trainait là. Rien que de très naturel, en somme...

    Aussi ne sut-on pas si sa grimace venait du coup ou de la dernière question de Maëlys, qui portait tout autant à se plaindre! A croire que la jeune fille avait perçu quelque chose sur son visage!
    Avait-elle tout de même l'air troublé? Ou peut-être fatigué? Et qu'était-elle sensée répondre maintenant? Mentir, comme d'habitude?

    Se laissant quelques instants pour réfléchir, Ellen se contenta de fixer son interlocutrice sans un mot.
    Elle n'avait encore pu se confier à quiconque, et elle ne prévoyait pas de se confronter à Grimmson avant le lendemain.
    Le secret de ces menaces commençait à peser lourd sur ses épaules et, pendant un bref instant, elle envisagea de tout raconter à son amie.
    Mais cela était simplement impossible… Elle ne pouvait pas risquer d'embarquer Maëlys et son esprit aventureux dans cette histoire.
    Elle serait donc quitte d'un demi-mensonge pour cette fois…


    "Oh, tu sais, c'est à peu près toujours la même rengaine… Quand tu es proche du roi, les gens ont tendance à s'imaginer des tas de choses… Mais nous avons l'habitude d'y faire face depuis le temps.", répondit-elle finalement en appuyant ses paroles d'un doux sourire rassurant.

    Oui, des tas de choses… Et même si Ellen devait bien admettre qu'elle ignorait tout de la réaction qu'Aaron Weiss pourrait avoir si on s'en prenait manifestement à elle par sa faute, elle doutait franchement que la solution finale lui plaise. Voire même qu'elle soit seulement là pour y assister…
    Mais parfois, il arrivait à l'homme de la surprendre et de se montrer plus noble qu'elle ne l'avait prévu. Alors, qui sait…

    Espérant que sa réponse satisferait Maëlys, Ellen enchaina:

    "Et ton père, comment se porte-t-il?"


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-ys.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite d'une trouble-fête avec un livre (PV Ellen)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite d'une trouble-fête avec un livre (PV Ellen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une visite au delà du courtois... [RP avec Euknumis et Ezylryb]
» Rétro: Visite des ruines du palais national avec Patricia Préval
» Savoir agir avec retenue [Livre 1 - Terminé]
» visite chez le gynéco
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité d'Ys :: - Ville Haute - :: Les Habitations-
Sauter vers: