AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Maëlys Elstrat [Cour]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maëlys Elstrat
.: Assidu :.

avatar

Féminin
Messages : 154
Points : 2681
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 30
Age rp : 18
Race : Humain
Profession : Aventurière dans l'âme
Quartier : Avhon

MessageSujet: Présentation de Maëlys Elstrat [La Cour]   Dim 9 Jan - 17:20

.

Présentation de Maëlys Elstrat
.




Identité
.



    ◦ Nom: Elstrat
    ◦ Prénom: Maëlys
    ◦ Surnom: Mael

    ◦ Date de naissance: 28 avril
    ◦ Race: Humaine
    ◦ Groupe: La Cour

    ◦ Age: 18 ans
    ◦ Lieu de résidence: Un petit manoir, au quartier d’Avhon. Rien d’extraordinaire, à part une cour intérieure à l’abri de tout regard extérieur, ainsi qu’une porte, derrière du lierre, permettant de sortir par une petite ruelle à l’arrière la demeure des Elstrat.
    ◦ Profession: Aucune, à part celle de « faire bonne figure » pour son père, peut-être aussi l’utilité d’un mariage arrangé… Mais bien sûr, la demoiselle est loin de tout ça à n’en faire qu’à sa tête. Si elle pouvait choisir une profession, ce serait aventurière !



Aperçu
.


    ◦ Physique: Maëlys ne ressemble pas à la perfection des demoiselles, de son niveau sociale, qui passent leur temps à se pouponner devant une glace, à tenter de dompter la moindre mèche rebelle pour la faire rentrer dans le lot d’une coiffure disciplinée. Elle recherche avant tout la simplicité et le confort, la beauté ne devenant que très secondaire. Un reflet de ce qu’elle est à l’intérieur. Blonde aux yeux bleus, un petit côté angélique qui lui reste de son enfance, elle parait bien attachante mais surtout négligée la plupart du temps. Embêtée par ses cheveux risquant de tomber dans son assiette, elle les a coupés sur le devant à l’aide d’un couteau, sur un coup de tête. Ainsi, seuls ses cheveux au niveau de sa nuque sont restés longs, les autres ont pris la forme d’un dégradé aléatoire et aux mèches indomptées. Depuis, elle a décidé de garder cette coiffure, ne nécessitant pas un grand entretien à part de couper à nouveau de temps en temps, et elle y voit bien mieux ainsi, surtout quand elle prend la peine de se brosser quelques secondes. Son visage est normal, ovale fin qu’elle orne le moins possible de maquillage, c’est-à-dire qu’elle fait tout pour passer outre dès que son père veut l’amener à une soirée réunissant la Cour. Comment font les autres femmes pour supporter ça ? Le moindre soupçon de poudre sur sa peau et voilà que ça la démange, au point de se retrouver avec des plaques rouges sur sa peau pâle. De taille moyenne, mince et plutôt musclée, elle ne sortirait pas du lot si elle n’enfreignait pas si souvent les codes d’esthétiques et de conduite. Elle ne tolère les robes que lors de présence obligatoire à la Cour ou encore de soirées. Le reste du temps, elle adopte volontiers un pantalon et une tunique, ce qui est bien mieux que de s’embarrasser avec plusieurs couches de jupons encombrants. Elle fait de temps en temps l’effort de porter une jupe ou même un simple jupon sans se soucier de ce que peuvent penser les autres. La seule touche féminine qu’elle a toujours sur elle sont des boucles d’oreilles, ronds rouges, qui appartenaient à sa mère. Les autres bijoux, elle ne les met que très rarement.

    ◦ Caractère: Ah ce caractère… Le patriarche Elstrat a bien cru s’arracher les cheveux plusieurs fois… Et pourtant, il est si attaché à sa fille… Maëlys est un véritable garçon manqué et ce depuis un très jeune âge. Peut-être l’absence d’une mère… quoiqu’elle a eut droit à une nourrice, à une présence féminine… C’est sûrement inné en réalité… La blonde est une casse-cou, rien ne semble pouvoir l’arrêter. Plutôt que de descendre totalement les marches d’un escalier, elle préfère sauter par-dessus la rambarde. Elle reste silencieuse au moindre ongle cassée et elle ne montre aucune peur de se faire griffer par un chat qu’elle veut attraper même si l’animal n’est pas d’accord. Elle ne tient pas longtemps en place, une demie-heure assise, c’est déjà trop pour elle, une heure, c’est une véritable torture. Elle a toujours besoin de faire quelque chose. La côtoyer n’est donc pas vraiment de tout repos, et elle fait partie de ceux qui tiennent autant à leur liberté qu’à leur vie. Il est donc peine perdue de tenter de la changer, car, elle n’hésite pas une seconde à tenir tête, sans se soucier des conséquences. Ah oui, elle est aussi insouciante, elle veut vivre comme elle le veut, et peu importe si ça dérange ou ne plaît pas, elle en fera toujours à sa tête. Têtue et bornée, elle estime que c’est aux autres de s’adapter à elle. Elle n’embête pas le monde à dire qu’il faudrait qu’ils s’habillent comme ça, ou qu’ils se taisent à certains moments, donc bon… Maëlys n’est pas idiote, elle a juste une façon de voir les choses de façon optimiste, elle est même presque candide. Elle n’imagine pas qu’on puisse la juger sévèrement, ni qu’on puisse lui faire grand mal. Elle se place du côté du bien, et dans sa tête, le bien gagne toujours. Cependant, elle est consciente que la définition du bien et du mal est des plus complexe. La jeune femme rêve d’une vie épique, à combattre le mal et rendre heureux ceux qui l’ont subis. Très tôt, elle a montré une passion dévorante pour les histoires d’aventures, de chevaliers luttant contre des dragons et sauvant une princesse. Elle souhaite plus que tout devenir un de ces chevaliers, et même si elle regretta d’être une fille les premières années, elle s’en accommode très bien maintenant. Elle ressent un grand plaisir à l’idée de montrer qu’une femme peut être aussi forte qu’un chevalier. Un preux chevalier blanc, pas noir… Maëlys ne cache pas vraiment ce qu’elle pense et donc ses positions. Peu à peu, elle s’est désintéressée des dires sur le Roi et ses actions, une façon de montrer son hostilité sans faire trop paniquer son père. Pourtant, elle est grande gueule et parfois des remarques aux conséquences dangereuses lui échappent, heureusement que son père est là pour rattraper tout ça Elle a vite fait d’oublier son éducation de fille de noble. Elle ne se gêne pas pour monter à cheval comme les hommes, et elle s’est forgée une bonne condition physique pour diverses cabrioles. Elle peut jurer aussi lors de ses colères, la politesse n’étant pas une de ses qualités. Il faut dire qu’elle a prit l’habitude de vagabonder dans tous les quartiers, même ceux des démunis qu’elle aide dès qu’elle peut en leur apportant de la nourriture qu’elle a piqué en cuisine. Elle a donc vu autre chose que le comportement irréprochable en apparence des nobles. Maëlys ne manque pas de courage, et elle sous-estime sûrement sa capacité du sacrifice, elle est bienfaisante, mais derrière se cache une fragilité. Réussir à la garder dans une cage la briserait, ses rêves ne pouvant devenir que des cauchemars remplis de ses peurs secrètes.

    ◦ Goûts: Maëlys a des gouts principalement de garcon manqué. Elle apprécie cependant les fleurs, en quelque sorte un péché-mignon. Autrement, elle est plus qu’intéressée par les armes, bien que seuls les Pourpres aient le droit d’en porter. Il y a dans la bibliothèque de son père deux anciennes épées en décoration. Souvent à les contempler, elle ne perdait pas une occasion d’en prendre une, dès que son père était absent, pour s’entraîner à la manier dans le vide. De même, elle a un passe-temps à lancer les couteaux, bien adroite maintenant, mais avant, le chat de la cuisinière a eut plusieurs frayeurs en passant au mauvais moment et au mauvais endroit. Bien sûr, tout cela est lié à sa passion pour la chevalerie. Par conséquent, tout ce qui y touche de prés ou de loin ne peut que lui plaire. Autrement, elle aime la mer et se balader au port, à contempler les vagues. Une histoire de famille, et elle apprécie toujours autant faire râler son père alors qu’elle escalade un mât d’un des bateaux qu’il a fait construire. Dans ce que la blonde déteste vient forcément les tenues purement féminines, le maquillage, les discussions ennuyeuses, et aussi tout ce qu’elle associe au mal (injustice, cruauté, tyrannie, etc…).



Histoire
.


    ◦ Passé:

    « Maëlys…Ma tendre enfant… Il faut que tu saches que ta mère est…partie. »

    « Partie ? Oh en voyage, tu veux dire père ? Et mon petit frère ? Il est où ? »

    « Avec ta mère… Ils sont partis tous les deux pour un très long voyage. »

    « Mais ils reviennent quand ? »

    « Je…Je ne sais pas… Ecoute, va demander une galette au miel à la cuisinière. »

    « Oh oui ! Une galette ! »

    Voici la discussion d’un père qui ne savait pas comment annoncer à sa fille de 5 ans la mort de sa mère et de son petit frère à cause d’une fausse couche. Maëlys n’avait pas compris les allusions de son père et elle était très vite partie avec joie réclamer la gourmandise à laquelle elle avait droit, sans voir la tristesse accablante de l’homme devenu veuf. Elle réalisa un peu plus tard le véritable sens de ce fameux voyage, mais aimée et bien entourée, elle sut faire face à ce drame qui touchait encore bien des femmes. Pourtant, son père est un noble, leurs conditions de vie étaient bien meilleures que celles de la majorité. Mais même un bon médecin n’avait pas suffisamment de connaissances…

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Quelqu’un qui frappe à la porte…

    « Monsieur ! »

    « Entrez, Gwendoline. »

    Le père de Maëlys était assis derrière son bureau, en train de lire des documents de propriétés, ayant hérité de la demeure qu’occupait il y a quelques mois son père dont la maladie avait eut raison. Il était en train de mettre en place un accord avec son frère pour la lui louer à un prix inférieur. L’indignation sur le visage de la nourrice qu’il avait choisit pour l’éducation de sa fille ne lui échappa pas.

    « Et bien ? Que vous arrive-t-il ? »

    « Elle a encore recommencé ! »

    « Quoi donc ? »

    Gwendoline montra clairement ce qu’elle tenait entre ses mains… une robe rouge en lambeaux. Elle se lança dans ses explications, devenues si habituelles pour le père. Maëlys avait profité que sa nourrice s’absente pour chercher de l’eau pour sa toilette, et elle avait ainsi déchiré la robe qu’elle devait mettre, en la remplaçant par un pantalon et une tunique qu’un de ses cousins lui avaient donné par jeu. Un énorme soupir s’échappa d’entre les lèvres de l’homme. Il aurait préféré que tout soit un jeu. Il tentait de résister depuis bien un an, échangeant des disputes et des crises de larme avec sa fille de 8 ans, et finissant toujours par céder. Au point que maintenant, il n’avait plus envie de se battre autant sur ça.

    « Je pense que c’est peine perdue… Laissez-la donc s’habiller comme elle veut quelques jours, Gwendoline… »

    Ce qui fut quelques jours devint tout le temps, avec juste quelques réveils du père pour acheter et proposer une robe parfois à Maëlys.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Un matin d’été bercé par le cri des mouettes, Maëlys montait aux côtés de son père sur un bateau neuf, toute excitée, avec un bâton à la main. Les hommes à bord se tournèrent surpris de voir ainsi une gamine de 12 ans vêtue comme le serait un jeune moussaillon. Elstrat père venait s’assurer du résultat et il se mit à discuter avec le responsable présent, ne surveillant plus alors le phénomène qu’était sa fille.

    « Yeeeeehaaaaaaaa, à l’attaque !! Sus, preux chevaliers !!»

    L’interlocuteur du père de Maëlys se baissa à temps pour éviter de recevoir un coup de bâton de cette dernière qui se tenait à une corde et se balançait dans le vide, sans avoir vérifié avant à quoi était attachée la corde. De toute évidence, elle s’imaginait en guerre avec une armée de chevaliers derrière elle, et l’ennemi était nul autre que le pauvre homme qui se protégeait la tête de ses deux bras.

    « MAÊLYS !! Arrête ça, qu’est-ce qui te prend ?!! »

    « Je suis Maël, le plus grand des chevaliers ! Comme celui du livre que tu m’as offert ! »

    Maëlys se tortilla plus autour de la corde, sans remarquer qu’elle était descendue de quelques centimètres. Elle était bien trop occupée à manier son bâton comme une épée pour trancher la tête d’abominables monstres.

    « ça suffit, descends vite de là, tu vas finir par te faire mal ! Tu ne peux donc pas te contrôler ? Même tes cousins se tiennent mieux…Maëlys ! »

    La blonde avait tiré sur la corde qui ne tenait qu’à un bois en équilibre précaire. Et ce qui devait arriver…arriva. Maëlys chuta avec la corde et le bois, heureusement dans l’eau, sous le regard paniqué de son père. Cette dernière était morte de rire quand un des matelots la remonta, adoucissant inconsciemment la colère et inquiétude de son père. Celui-ci lui fit un vague sermon et passa plus de temps à s’excuser, pour décider de rentrer de suite, avant que sa fille n’attrape froid.

    « Dis, père, à quoi vont servir ces bateaux ? »

    « Pas à une zone de jeu pour toi. Tu ne penses pas avoir passé l’âge pour tout ça ? »

    « J’ai encore le droit de m’amuser quand même ! Aller, dis-moi, qu’est-ce que tu vas faire avec… »

    La moue de Maëlys suffit à faire passer l’envie à son père de ne pas répondre à sa curiosité.

    « Tu sais déjà que ton grand-père aimait la mer et qu’il nous a transmis plein de notions et de livre sur la navigation à ton oncle et à moi. C’est par plaisir que je décide d’aider à la construction du port et je compte bien pouvoir naviguer comme capitaine des navires que j’ai fait construire. Si tu t’assagis, je t’amènerai avec moi. »

    Il afficha un grand sourire attendri alors que sa fille restait bornée à sa façon en disant qu’il ne pouvait pas se passer d’elle car il fallait quelqu’un pour protéger l’équipage. Cette idée n’avait pas l’air de vouloir quitter l’esprit de la blonde.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Maëlys venait d’entendre son père qui rentrait et elle rangea précipitamment une des épées décoratives pour se rendre en courant dans sa chambre l’air de rien. Elle cherchait encore une occupation crédible quand son père, un paquet sur les bras, frappa à la porte pour entrer par la suite, ne voyant rien d’étrange à la trouver debout au milieu de la pièce.

    « Je ne te dérange pas ? Je t’ai acheté une magnifique robe pour le théâtre ce soir. Et non, tu ne peux pas rester ici, ni esquiver la tenue appropriée. Tu ne veux pas faire pâle figure comparer à ta jeune cousine, hm ? »

    « Mais je m’en fiche d’elle... Quelle idée de faire des soirées pareilles, comme si ça changerait quelque chose… Je refuse d’y aller, et surtout pas en robe ! »

    S’ensuivit une discussion où son père réussit à avoir le dernier mot, mais cela en échange de la promesse d’acheter enfin un cheval rien que pour Maëlys. Il fallait bien l’idée de plus de liberté pour que l’adolescente de 17 ans se plie à une présentation adéquate pour une jeune noble. C’est ainsi que la blonde se rendit au bras de son père au théâtre, méconnaissable. Avec l’aide de la gouvernante, son apparence était plus que féminine et distinguée, rendant bien fier le patriarche Elstrat. Maëlys ne profita guère du spectacle, se retenant difficilement de se gratter la joue ou le bout de nez, toujours incommodée par la légère touche de poudre en guise de maquillage. Un banquet était organisé par le Roi et toute la Cour y était. L’adolescente suivit son père, et ne put s’empêcher à force de participer aux conversations de ce dernier avec d’autres nobles.

    « Vous faîtes bien de parler de cette dernière décision du Roi. C’est vraiment un coup bas pour tenir le Peuple. Je dirais même que c’est lâche, il n’a vraiment rien dans le pantalon. »

    « Maëlys !! »

    « Non mais c’est vrai père… Il va finir par ne plus avoir de peuple, mais que des esclaves. »

    « Tais-toi !! Veuillez nous excuser, ma fille ne sait pas ce qu’elle dit… »

    Maëlys se fit entraîner par son père à l’écart, qui au moins était rassuré que leur interlocuteur soit un de ses amis pour que ce dernier n’ébruite pas les paroles de sa fille. Il tenta vainement de faire comprendre à la blonde l’importance de taire son opinion pour son propre bien, mais cette dernière ne pouvait admettre de perdre cette liberté, mais elle promit, surtout pour calmer son père, de tenter de faire attention.


    ◦ Présent: Maëlys a maintenant 18 ans, et elle est toujours aussi incontrôlable. Avant, elle devait quitter la maison en cachette, par la porte de derrière pour pouvoir faire des escapades là où elle le voulait, sans que personne ne lui dise si c’était bien ou pas. Maintenant, elle a son propre cheval et a pris assez d’âge pour ne plus avoir besoin de se cacher quand elle décidait de sortir. Bien sûr, son père demande l’endroit où elle va et elle lui ment pour la bonne cause à ses yeux. La cuisinière ne la dénonce pas quand elle voit que la nourriture a disparu alors qu’elle vient juste de passer dans la cuisine. La jeune femme passe moins de temps au manoir Elstrat, et part à l’aventure dans la cité, tout en distribuant de la nourriture aux démunis quand elle le peut. Au moins maintenant, elle pense à prendre avec elle deux trois couteaux, les temps n’étant pas si sûr que cela, malgré la fermeté du Roi et de sa police. Elle continue toujours de s’habiller avec un pantalon, totalement habituée aux regards de reproche, et même maintenant, elle a réussit à se faire respecter par ceux qu’elle a pu déjà aider. Comme quand ce voleur qu’elle a su rattraper et récupérer le pain qu’il avait piqué à de vieux gens. Un bon coup de pied, un couteau planté dans sa capuche, les gens commençant à se manifester autour, elle avait bien rit en regardant détaler le voleur. Elle rêve de prendre plus de risques, d’être plus utile et d’une vie encore plus trépidante… Mais elle essaye d’attendre d’être seule, son père étant maintenant bien prêt du but pour pouvoir prendre la mer… Elle voudrait ne pas lui gâcher ce plaisir, même si dorénavant, elle ne désire pas l’accompagner, ayant l’instinct qu’elle avait plus à faire ici. Et elle lui est bien reconnaissante de ne pas lui imposer certaines choses comme aux autres filles de la noblesse, dont sa cousine qui va se marier bientôt…

    ◦ Famille: La famille Elstrat est une vielle famille noble, et son nom est maintenant associé au port au vu de sa participation pour sa construction.

    -Père de Maëlys : C’est le patriarche de la famille, membre donc le plus important et le plus connu. Il aime plus que tout sa fille, et la protège le plus possible. Il a perdu sa femme lors d’une fausse couche. Son but est de pouvoir naviguer sur un de ses bateaux, et pour cela, il lui faut attendre la fin de la construction du port et bien sûr l’autorisation du Roi.

    -Famille de son oncle : Maëlys a donc un oncle, plus jeune que son père. Ce dernier vit plus tranquillement sur la fortune déjà amassée de la famille. Il est marié, et il a trois enfants. Deux garçons qui ont été des compagnons de jeu pour Maëlys pendant son enfance. Une fille, dite parfaitement éduquée. Maëlys croisent de temps en temps ses cousins, elle s’entend bien avec les garçons, mais sa cousine semble l’éviter, comme si elle avait reçu l’ordre de ne pas s’approcher d’elle. Son oncle craindrait-il une mauvaise influence de sa part ?





Et toi?
.


    ◦ Proposition de rôle faite par /// Personnage inventé

    ◦ Prénom/Pseudo: Miel
    ◦ Age: 23
    ◦ Quelles sont tes disponibilités? Nombreuses
    ◦ Comment as-tu connu le forum? Grâce à ce cher Chef de la Guilde des Voleurs
    ◦ Un conseil à nous donner? L’action n’est pas un mal^^



Dernière édition par Maëlys Elstrat le Dim 9 Jan - 21:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Desenae
.: Fondatrice :.

avatar

Féminin
Messages : 287
Points : 3125
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 26
Age rp : 27 ans
Race : Hybride
Rôle : Deuxième conseillère d'Aaron et Seconde de Duncan
Profession : Rentière
Quartier : Avhon

MessageSujet: Re: Présentation de Maëlys Elstrat [Cour]   Dim 9 Jan - 17:27

    Bienvenue à toi sur le forum! J'espère que tu t'y plairas et t'y intègreras rapidement!
    J'ai déjà hâte de voir ce personnage à l'oeuvre! =D

    Préviens- nous dés que tu auras terminé ta présentation! Wink


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-ys.forumactif.com
Maëlys Elstrat
.: Assidu :.

avatar

Féminin
Messages : 154
Points : 2681
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 30
Age rp : 18
Race : Humain
Profession : Aventurière dans l'âme
Quartier : Avhon

MessageSujet: Re: Présentation de Maëlys Elstrat [Cour]   Dim 9 Jan - 21:15

Merci beaucoup pour l'accueil. ^^ J'ai finit ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Desenae
.: Fondatrice :.

avatar

Féminin
Messages : 287
Points : 3125
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 26
Age rp : 27 ans
Race : Hybride
Rôle : Deuxième conseillère d'Aaron et Seconde de Duncan
Profession : Rentière
Quartier : Avhon

MessageSujet: Re: Présentation de Maëlys Elstrat [Cour]   Lun 10 Jan - 10:24

    Bonjour!


    Personnage décidément intéressant Razz Ta présentation est donc validée!


    Si tu as des questions, n'attends pas plus longtemps pour aller les poser dans la section appropriée.
    De nombreux services, tels que des fiches relationnelles, sont déjà mis en place et n'attendent plus qu'à être utiles!
    Enfin, n'hésite pas à nous rejoindre dans le flood et à venir te présenter un peu mieux aux autres membres! =)


    Il me reste à te souhaiter un bon jeu et un bon amusement parmi nous! Et encore bienvenue! Wink


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cite-ys.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Maëlys Elstrat [Cour]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Maëlys Elstrat [Cour]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Racine & sa cour d'admirateurs
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité d'Ys :: - Vous et Votre Personnage - :: Première Danse :: Fiches approuvées-
Sauter vers: